29 avril 2017

Fin de chantier, circulez!

C'est une vraie fourmilière autour de moi. Ça brique, ça frotte, ça colsonne. Le pont ouvre à 17h30... Passera, passera pas. On verra. Si ce n'est pas pour aujourd'hui, ce sera pour demain.

Me voilà donc à nouveau à l'eau, après maintes gouttes de sueurs de l'équipage, de tensions ou de relâchement. On m'a installé un détecteur de fuite électrique, un nouveau beau tableau bien chebran do it your self, des connexions étanches, etc, etc, etc... Niveau jus, je suis pas mal. Niveau patouille entre primaire d'accroche, primaire epoxy, antifouling, je brille presque comme un sou neuf. Mais il semblerait que la peinture n'ait pas vraiment bien accroché.  Après, je me dis que c'est mieux que ce soit la peinture qui n'ait pas accroché à la coque plutôt que mon équipage à mon bord! Avec ce genre de tuile, y'en a un paquet qui prenne la poudre d'escampette et vont cueillir des fleurs plutôt que de l'écume. A priori, ils sont prêts à remonter pour d'autres aventures. Et puis, s'il faut le repeinturlurer quelque part, on visera une escale avec sableuse et tuti quanti!

Je tiens à remercier tous ceux qui ont soutenus mes moussaillons par leurs messages, par leur courrier, par leurs colis garnis! Ils ont à chaque fois redoublé d'énergie après ces gentilles surprises!

Allez, il est 16h47. Va falloir que je me prépare à passer le pont... Puis, selon mon bon Georges, ce s'ra tout de suite l'aventure!

 

Posté par sabineetjeansam à 22:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


11 avril 2017

Alcyon

Alcyon, c'est un bateau qu'on a rencontré sur Marie-Galante,  quelques jours après notre arrivée de transat. A son bord, il y avait Yoan, Geoffroy, Valentin et en invités,  Marianne et Hugo. Il y avait aussi une petite chatte,  Spika ou la Spik pour les intimes, éduquée à la rude à coups de douche froide à chaque bout de frometon dérobé.

spika

Excellente la Spika, un vrai tigre des mers, à crapahuter sur la capote ou sur le taud de GV, à poser comme une star sur les pontons sous le regard attendri des navigateurs du voisinage, à se laisser porter comme un nouveau-né par Fanch ou à s'attaquer comme un jaguar à la moindre ficelle qui vole.
On a recroisé Alcyon sur Point-à-Pitre et ici, sur St-Martin,  avant et après leur escapade aux îles vierges. Yoan, Hugo et Marianne ayant été remplacés par Henri, le frangin de Geo...
On a aimé ces moments passés avec eux, pas assez nombreux à notre goût.  Une navigation en escadre dans les eaux bleues nous aurait réjouis !  Mais vu la tronche de Beluga en ce moment, qui a perdu pas mal des ses aptitudes de mammifère marin, c'etait juste impossible.
Alors on a embarqué sur Alcyon pour une petite nav vers Anguilla, délaissant notre Beluga échoué sur Sandy Ground.  On a retouché des vagues et du vent, comme avant. On a retouché la côte qui s'éloigne pour se rapprocher ensuite, comme avant. On a retouché la ligne de traîne, comme avant, qui n'a hélas pas eu le temps de traîner grand chose, comme avant. On a retouché les mouvements d'un bateau, qui monte et descend le relief salé, comme avant. On a retouché les plongées en masques et tubas, volant au passage une raie manta. On a retouché les châteaux de sable sur la plage, qui s'emparent autant des petits que des grands, comme avant.

IMG_2510

IMG_2521

IMG_2523


En revenant de tout ça,  remplis de soleil et de blanc de voiles ou de sable, on s'est demandé,  un peu, ce serait quand qu'on retrouverait notre "avant"... Alors on a rangé tout ça dans notre case souvenirs tout en en gardant le parfum et les couleurs pour tenter de retrouver au plus vite notre avant. Avec eux, on a rangé les visages de Geoffroy et de Valentin et les moustaches de Spika, qui repartaient vers l'Atlantique Nord puis vers la métropole, tout en espérant un jour les revoir quelque part, comme avant...

IMG_2508

IMG_2517

Posté par sabineetjeansam à 02:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]