...ça fait trop longtemps que Beluga est à sec, qu'on n'entend plus sa vague d'étrave chanter, que l'alarme de notre réveil de quart est silencieuse, que les oiseaux marins ne volent plus autour de nous, que le soleil ne se fait plus engloutir par le bleu quand la nuit tombe, qu'on n'a pas vu de dauphins et que notre ligne de traîne ne traîne que de la poussière de chantier qui collent à nos semelles au lieu d'un sable blanc et fin à nos pieds. 

Parce qu'être scotché sur un terre-plein positionne nos pensées dans un espace-temps qui semble sans fin, un peu comme par un jour de pluie, on a du mal à se projeter sous le soleil! 

On vous a pondu une petite vidéo de notre transat sur Beluga... On était sept cette fois-ci, Quentin et Nina étant montés à bord au Cap Vert, pour soulager nos nuits de quart et partager toutes ces petites choses qui paraissent tellement loin aujourd'hui!

Merci encore à tous ceux qui nous soutiennent, moralement, financièrement ou les deux! Elle est un peu longue cette vidéo, sans doute parce que, ici aussi, c'est un peu long! 

 

Traversée Atlantique, Maracuja 42