22 janvier 2018

Chauffent, chauffent les mollets!

Une fois à  Mindelo, nous avions l'idée d'aller à Santo Antao, l'île d'en face. C'est l'île la plus à l' Ouest du Cap-Vert. Elle est três verte dans le Nord, les zones protégées du vent. Le vendredi 12, nous avons pris un ferry pour aller à Porto Novo, sur l'île tant attendue.

 

IMG_20180112_090332

 

Quand nous sommes arrivés, on a débarqué. On est sorti de la gare maritime en faisant la course dans les escalier. Une fois dehors, une foule d'aluguers (taxi collectif) attendaient les passagers du ferry. Un gars nous a dit: « Tu vas à Paül ? Viens, je vous emmmène ! ». Nous avons discuté du prix puis nous sommes finalement montés avec lui. On a mis environ une demi-heure à arriver à la pension. Là-bas, nous avons posé le gros sac noir, mis nos affaires dans des étagères. C'était presque étrange de voir de gros lits bien épais. Il y avait une vue magnifique sur la vallée de Paül!

 

IMG_20180112_113716

 

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, nous avons fait une énorme balade de 13 kms.

 

IMG_4964

Au début, c'était long mais peu à peu, je me suis mise à mon rythme et c'est devenu plus facile. Pendant la montée, on vu des vaches, des ânes et quelques chèvres au milieu de terrasses plus ou moins cultivées.On a aussi croisé des bûcherons, l'un d'entre eux a même coupé un beau bout de bois à Malo pour qu'il en fasse un bâton de marche.

IMG_4981

On s'est arrêté à la fin de la montée pour pique-niquer et se revigorer après l'indéfinissable épreuve que nous venions de faire. Nous étions au-dessus des nuages ! Nous avons ensuite encore marché deux ou trois kilomètres avant d'arriver à un point où deux routes se croisaient. Elles longeaient toutes les deux une énorme caldeira, l'une était longue mais peu pentue, l'autre, c'était l'inverse. On a décidé de prendre la plus courte. On en a bavé mais c'était rapide.

Au début, la descente, c'était facile ! On n'était plus essoufflé. Mais à la fin, j'vous jure que j'avais bien mal aux genoux. A un moment, brisant le silence de la montagne, un gars est passé non loin, un bidon d'eau d'au moins une dizaine de litres sur la tête, en écoutant de la musique à fond.

On est arrivé en fin d'après-midi... A la pension, on a rencontré Fabien et Yann, deux randonneurs, on a joué au babyfoot et au dobble avec Hermes et Nelly, les deux enfants de la pension !

 

Posté par sabineetjeansam à 14:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


11 décembre 2017

Le retour de l'arrivée

Depuis quelques jours, nous sommes à Sal, une île du Cap Vert, toute sèche et presque dépourvue de vie végétale. Quand nous sommes arrivés,  il y avait une mauvaise visibilité à cause du sable du Sahara emporté par les Alizés.  Une fois l'ancre bien accrochée,  nous sommes restés un moment à discuter et à regarder la terre. Je trouvais ça bizarre mais à la fois agréable d'arriver dans un endroit que nous avions déjà visité l'an dernier. Papa et maman avaient envie de se reposer car ils étaient crevés mais nous sommes tout de même allés à terre car nous devions faire les papiers. Nous avons fait deux groupes, un qui allait chercher les douanes et un autre qui s'occupait de jeter les deux pouvelles du bord. Je suis allé avec papa et Malo au bureau des douanes mais quand nous sommes arrivés,  un policier nous a dit de revenir le surlendemain car le douanier n'était pas là.  Nous avons retrouvé maman et Fanch qui avaient réussi à trouver un endroit dédié aux déchets. Nous avons pris la sage décision de se poser quelque part, à une terrasse. Nous avons commandé des boissons, papa et maman ont pris la bière locale, la strela. On était content de retrouver leur capsule! Puis, on a mangé.  J'ai pris une cachupa. C'est un mélange de pois chiches, fèves de haricot avec un oeuf sur le plat et quelques tranches de chorizo. C'était un peu sec mais délicieux.  Autour de nous, des enfants jouaient avec une brouette, l'un poussant à toute allure l'autre qui trônait dessus! Un petit poussait une cagette en plastique un peu comme un trotteur. Un ado est passé à pleine balle sur un vélo, en équilibre sur son vélo.  On savourait la vie quotidienne du petit village de Palmeira, pour la deuxième fois!

IMG_0090

Posté par sabineetjeansam à 16:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 novembre 2017

Mamie débarque...

Depuis un petit temps, nous sommes à Las Palmas sur l'île de Gran Canaria, la capitale. Le deuxième jour où nous étions au mouillage, nous sommes allés chercher Mamie à l'aéroport en bus. Quand nous l'avons vue, nous étions comme dingues, on sautait partout en criant "Mamie, Mamie, Mamie,...." Quand elle est sortie de l'endroit où elle récupérait ses bagages, elle nous a dit: " Oh, mes chéris,  comme vous avez grandi!". Nous sommes tous retournés ensemble jusqu'au bateau.  Nous nous sommes tous assis à l'arrière du bus pour être à côté les uns des autres et nous avons discuté.  Ensuite, une fois arrivés en ville, Mamie, après son vol, préférait marcher.  Après à peine un quart d'heure, Mamie a proposé une pralinée tout le monde s'est rué sur le ballotin. Arrivés à la plage, on est monté dans l'annexe avec la grosse valise. Papa nous y attendait après avoir fait les papiers. Une fois sur le bateau, Mamie a déballé ses trésors : pains mous,  crottes en chocolat, chokotoffs et paquets de Gouda! Ensuite, on est allé passer la fin d'après-midi sur la plage.

DSCN0556

Le lendemain, le gars du port nous a appelés car une place s'était libérée au ponton. On s'est retrouvé au milieu des bateaux de l'ARC qui preparaient avec effervescence leur transat! On a vite quitté les lieux pour se balader loin de cette agitation!  

 

 

Posté par sabineetjeansam à 14:28 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

01 novembre 2017

Halloween açoréen!

A Sao Miguel,  sur Ponta Delgada, nous avons  rencontré José, un moniteur de voile très gentil qui a aidé Papa  à trouver un aileron  pour la planche à voile .Nous l'avons revu plusieurs fois. Il nous a prêté  la voiture de sa femme et nous a invité à  une soirée Halloween. Le samedi 28,nous sommes donc allés à cette fête açoréenne. C'était le cousin de José qui l'organisait dans la maison de ses grands parents. Il y avait vraiment beaucoup de décorations. Le plafond était recouvert de toiles d'araignée en coton. Dans la baignoire , il y avait un corps qui avait du sang partout et une grande lame enfoncée dans le dos et du four à pain, on voyait sortir une paire de bottes!

IMG_20171028_215359

Il y avait une main glaçon dans la marmite de vin, des tarentule par terre, du sang sur les murs. Heureusement que ce n'était que des décors. Pendant l'après-midi on avait fait des doits de sorcière, des petits fantômes en tortillas et des minis-pizzas momies. Dans une salle de la maison? il y avait un buffet où toutes les  personnes posaient les choses à manger étranges qu'ils avaient apportées.  

Posté par sabineetjeansam à 09:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 août 2017

On surfe et... Pas sur de l'eau!

Nous sommes allés aux quais du waterfront de Halifax. Fanch et moi, nous étions dans ma cabine en train de "coudre" quand Papa nous a crié de venir voir. Nous sommes donc allés dehors. Une fois sortis, j'ouvris grand les yeux et je sentis une bouffée d'excitation monter en moi. On était amarrés a un petit ponton normal mais autour de nous, sur la terre, il y avait des restos, des petits immeubles et plein de personnes qui grouillaient à coté de tout ça.

DSC_0190

On s'est très vite préparé tellement on avait envie d'aller visiter Halifax. Nous avons fait un peu de skate avant de partir et Malo a continué à en faire jusqu'à ce qu'on arrive sur une grande place. Au centre il y avait une très grosse (et fausse ) vague sans doute en béton. Il y avait aussi un bâtiment décoré d'écriture et de queues de baleine et même un sous-marin (en plastique) transformé en pleine de jeux. Fanch et moi, nous avons foncé droit dessus, après avoir demandé si on pouvait... On essayait de grimper tout en haut mais presque à chaque fois, on s'arrêtait à la moitié et on glissait sans pouvoir lutter. 

Mais à un moment, j'ai pris un grand élan, pieds nus, et j'ai couru vers la vague. En chemin, j'essayais de ne pas glisser en appuyant fort sur mes pieds... Et j'ai réussi à monter au sommet.

20170809_173946

Après, c'est devenu un jeu d'enfant (le pire, c'est que c'était un jeu d'enfant!)... Je grimpais sans élan, à l'endroit, à l'envers! On s'est vraiment bien amusé!

DSC_0158

Posté par sabineetjeansam à 03:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


08 août 2017

Un beluga au milieu de baleines!

 

Il n'y a pas très longtemps, nous avons rencontré des gens qui vivaient sur un bateau (à voile). Ils nous on dit que pas très loin de là où on était il y avait des baleines. Comme on rêvait d'en voir depuis le début du voyage et que c'était sur notre route, nous avons mis le cap sur CAPE COD. Une fois arrivés là-bas, nous nous sommes posés au bateau. Chacun avait une occupation différente. Malo et Robin pêchaient, Lola et moi, on jouait au pendu. Maman, Papa et Julien discutaient et Fanch bah... aucune idée. Dans la baie de P'Town, il y avait plein de phoques. Ils étaient gris-noir et leur tête ressemblait un peu à celle d'un chien. On les guettait depuis l'étrave...

20631390_10155442465625772_1498269879_n

Le surlendemain, nous sommes partis à la plage d'en face. Là-bas, il y avait peu de fond à 20, 30 mètres de la côte mais après ça descendait d'un coup. Dans l'eau peu profonde, il y avait une colonie de phoques. On les entendait rugir et meugler ! On a passé quelques temps à la plage.

20624060_10155442465585772_524069225_n

Le lendemain, Beluga a filé vers les baleines. On a mis du temps à les trouver, mais avec papa dans les barres de flèche et des gros bateaux à moteur qui les cherchaient aussi, on a vite eu des indications. Nous étions à l'avant depuis cinq minutes Lola et moi quand nous avons vu notre première nageoire caudale de baleine à bosse! On a changé plusieurs fois de direction, en suivant ou en s'écartant des gros bateaux. On a vu une grosse forme noire avec un minuscule aileron... C'était le dos immense d'une autre baleine ! C'était le plus gros animal que j'ai jamais vu... En tous les cas, quand on les voit, on a vraiment l'impression de se transformer en fourmi...

20707679_1575737625783885_2050205598_n

Posté par sabineetjeansam à 21:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 juillet 2017

Milkshake et sarbacanes à Madison

A New-York, sur la place de Madison square, on a vu le fameux immeuble fer à repasser, il est vraiment très fin pour sa hauteur.

FERACHEV

Il y avait une fontaine à souhaits avec énormément de pièces d'un cent de dollars et de pièces un peu plus importante. Il y avait un homme qui ramassait la précieuse monnaie. J'ai failli exploser de colère ou d'autres choses encore en le voyant mais j'ai réussi à passer mon chemin.

IMG_3154

Arrivés à destination, nous nous sommes assis devant le magnifique, l'illustrissime SHAKE SHACK.

20527601_10155428676735772_1548225820_n

Alors que Lola et moi jouions au Chi Fu Mi, Jean-Philippe et Chantal sont arrivés avec Louise et Adèle, leurs deux filles.

20504139_10155428676620772_1533218298_n

On a fait les présentations puis tonton Julien et Jean-Philipe sont allés commander les milk-shakes. En attendant qu'ils reviennent, papa et maman ont discuté avec Chantal. Lola et moi, nous avions pris des milkshake différents, fraise et vanille. Ils étaient extrêmement délicieux. Quand on les a terminés, on a joué à se bombarder des boulettes de papier qu'on glissait dans les pailles. Puis, les garçons nous ont rejoint et on a fait une bataille de sabarcane. 

20496227_10155428676530772_852478671_n

Posté par sabineetjeansam à 02:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 juin 2017

Qui mange qui?

Alors que nous faisions une nav entre Long Island et Great Exuma Island, nous avons pêché un barracuda. Au début,  on pensait que c'était un thon ou une dorade, mais quand on a vu la tête du poisson, on peut dire qu'on a eu la vérité en face des trous.

20170628_151951


Nous avons continué tranquillement notre nav. Quand nous fûmes enfin à destination, Fanch et moi avions envie de nous baigner. Mais finalement, on s'est dit que bientôt on serait dans les plus beaux endroits du monde, alors on a continué notre base Legos. Puis, quand on faisait à manger, papa nous a appelés en criant "Wouaw, vite, venez voir!".

Nous l'avons donc rejoint sur le pont. Au début, on ne voyait rien, mais soudain, sont apparus, filant comme des torpilles, deux requins à pointe noire qui nageaient autour du bateau. Quand on a entendu les éclaboussures et la ligne de traîne qui se dévidait, avec le barracuda de l'après-midi, nous avons compris qu'un des requins était parti avec le pêchon. Nous avons remonté la ligne, et il ne restait que l'octopus qui avait servi d'appat. Et là,  j'ai appris quelque chose : tant que le pêchon n'est pas dans ton assiette, il a toujours sa chance ! 

Posté par sabineetjeansam à 21:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 juin 2017

Ça carbure à la coco!

20170614_133634

 

Un soir, nous avons fait un grand feu de camp sur une des plages d'Inagua. Il était vraiment énorme et il carburait avec des feuilles mortes de cocotiers, c'est Moon et Carlos qui l'avaient allumé. On les avaient rencontrés à notre premier mouillage des Bahamas. Puis nous nous sommes liés d'amitié avec eux. Moon vient du Guatemala, Carlos, lui, vient d'Espagne. J'avais même fait un autre feu derrière le grand. J'avais mis au moins 15 minutes à l'allumer. Sans briquet ou autre choses pouvant allumer un feu facilement et rapidement! Ce n'était vraiment pas simple. Mais au bout du compte, j'ai quand même réussi a avoir des flammes grâce aux braises et aux feuilles. Bref, on s'est vraiment bien amusé cette nuit là...   

Posté par sabineetjeansam à 19:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Le WOM haïtien

20170528_140846

 

Le Wom est un jeu haïtien qu'on a découvert lors de notre passage à l'île à vache. C'est Wendy qui nous a appris à y jouer et qui nous a fait un plateau de jeu. Ca ressemble aux p'tits chevaux.

LE BUT

Il faut être le premier à rentrer ses 4 jetons après avoir fait un tour de plateau. 

LES REGLES :

- On lance deux dés. 

- Pour sortir un pion, il faut qu'un 5 soit affiché. 

- Quand le dé affiche un 6, on peut avancer de 12 cases. Quand on fait un double 6, on peut donc avancer de 24 et en plus, rejouer ensuite. Par contre, si on fait un trois fois un double 6 d'affilée, les autres joueurs peuvent choisir un de nos pions qu'ils replacent au départ. 

- Quand deux pions d'une même écurie sont sur la même case orange, ils font barrage pour tout le monde. 

- Comme aux p'tits ch'vaux, quand on tombe sur un pion adverse, on le mange!

 

Posté par sabineetjeansam à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]